Jeux Concours

LONEPSI en concert à Reims

LONEPSI en concert à LA CARTONNERIE

SAMEDI 24 NOVEMBRE À 20H

Vos place en vous inscrivant pour le tirage au sort du 22 novembre 

Bonne chance 





Infos artsite :  Quand on ne dit pas adieu, c’est qu’on reviendra, qu’on rentrera ; que le futur n’est ni décidé ni dessiné. C’est autour de ce concept, de cette faille temporelle, de cette absence potentielle, que gravitent les 9 titres de Sans dire adieu, nouvel EP de LONEPSI. 
Précédé d’une poignée de chansons dispersées sur les réseaux, le MC solitaire basé en région parisienne y creuse une veine inédite dans le rap français : poète des dissensions internes et des émotions fêlées, il n’y tire pas de grands sermons, n’assène aucune des vérités simplistes chères au commun des rappeurs, mais des états d’âmes, des nuances et des doutes ; sensations, impressions, images, odeurs presque. On ne sait pas bien si Lonepsi parle, s’il rappe, s’il chante ou si l’un est une déformation de l’autre, mais c’est ainsi que l’on voyage tout au long de cet EP qui semble une balade nocturne, qui préfère les nuits blanches et les mots crus aux rêves foireux et sans saveur. Une tour, un banc, la lune : voilà pour le décor. Posé sur des productions crépusculaires parcourues de nappes aériennes, de pianos délicats et de beats cognés au plomb qui forcent la cohérence de l’édifice, ce verbe complexe dessine un tout de musique et de sens, un bloc de poésie intimiste, inspirée et inspirante, peuplée de chausse-trappes sémantiques et de sens cachés. Parcouru d’inflexions discrètes, d’intonations fuyantes, son flow offre à cette poésie vernaculaire un relief singulier, une justesse parfois rugueuse qui rend le voyage captivant. Rien n’est simple, rien n’est facile, mais tout est agréable ici. Enraciné dans un rap classique, en termes de flow comme de production - il cite d’ailleurs Akhenaton plutôt que les héros de la trap music moderne - Lonepsi n’en insuffle pas moins des ingrédients inédits dans ses potions hypnotiques, une finesse dans l’expression qui trahit un verbe référencé bien au-delà du rap - chez Charles Baudelaire, par exemple, dont il détourne brillamment le poème « Le Chien et le flacon » en guise d’introduction. Le reste du temps, il questionne l’absence, l’amour ou l’ivresse avec la même acuité. Propice à la rêverie, ce premier album plein de souffle propulse entre les baffles une poésie stylée, une poignée de rêves secrets qui s’inscrivent en filigrane sur la portée ; rêves d’amour, rêve de grandeur ou rêves de fuite. Chez Lonepsi, il y a un texte et un sous-texte, qui occupent avec brio tous les recoins de cet espace nébuleux




En partenariat avec : 

LONEPSI en concert à LA CARTONNERIE SAMEDI 24 NOVEMBRE À 20HVos place en vous inscrivant pour le tirage au sort du 22 novembre Bonne chance Infos artsite : 

Quand on ne dit pas adieu, c’est qu’on reviendra, qu’on rentrera ; que le futur n’est ni décidé ni dessiné. C’est autour de ce concept, de cette faille temporelle, de cette absence potentielle, que gravitent les 9 titres de Sans dire adieu, nouvel EP de LONEPSI. Précédé d’une poignée de chansons dispersées sur les réseaux, le MC solitaire basé en région parisienne y creuse une veine inédite dans le rap français : poète des dissensions internes et des émotions fêlées, il n’y tire pas de grands sermons, n’assène aucune des vérités simplistes chères au commun des rappeurs, mais des états d’âmes, des nuances et des doutes ; sensations, impressions, images, odeurs presque.

On ne sait pas bien si Lonepsi parle, s’il rappe, s’il chante ou si l’un est une déformation de l’autre, mais c’est ainsi que l’on voyage tout au long de cet EP qui semble une balade nocturne, qui préfère les nuits blanches et les mots crus aux rêves foireux et sans saveur. Une tour, un banc, la lune : voilà pour le décor.

Posé sur des productions crépusculaires parcourues de nappes aériennes, de pianos délicats et de beats cognés au plomb qui forcent la cohérence de l’édifice, ce verbe complexe dessine un tout de musique et de sens, un bloc de poésie intimiste, inspirée et inspirante, peuplée de chausse-trappes sémantiques et de sens cachés. Parcouru d’inflexions discrètes, d’intonations fuyantes, son flow offre à cette poésie vernaculaire un relief singulier, une justesse parfois rugueuse qui rend le voyage captivant. Rien n’est simple, rien n’est facile, mais tout est agréable ici.

Enraciné dans un rap classique, en termes de flow comme de production - il cite d’ailleurs Akhenaton plutôt que les héros de la trap music moderne - Lonepsi n’en insuffle pas moins des ingrédients inédits dans ses potions hypnotiques, une finesse dans l’expression qui trahit un verbe référencé bien au-delà du rap - chez Charles Baudelaire, par exemple, dont il détourne brillamment le poème « Le Chien et le flacon » en guise d’introduction. Le reste du temps, il questionne l’absence, l’amour ou l’ivresse avec la même acuité.

Propice à la rêverie, ce premier album plein de souffle propulse entre les baffles une poésie stylée, une poignée de rêves secrets qui s’inscrivent en filigrane sur la portée ; rêves d’amour, rêve de grandeur ou rêves de fuite. Chez Lonepsi, il y a un texte et un sous-texte, qui occupent avec brio tous les recoins de cet espace nébuleuxEn partenariat avec : 

Fin du jeu le 22 novembre 2018

Le rappeur EVIDENCE à REIMS

EVIDENCE à Quartier Libre le 24 novembre 


Evènement à Reims, à l'occasion de la venue du phénomène EVIDENCE, le BLOC & HAPPY FM vous offrent vos invitations pour la soirée  du 24 novembre. 

(En collaboration avec Live Nation France)








Présentation : 

Le Phénomène EVIDENCE en concert au QUARTIER LIBRE à Reims 

Après trois albums solo et plusieurs avec les Dilated Peoples, Evidence s’est imposé comme l’une des pointures de la scène underground américaine. Aussi à l’aise en groupe que seul sur scène, le rappeur d’origine californienne sera en concert à la Bellevilloise le 1er juin prochain. À cette occasion, nous dressons le portrait de cet autodidacte amoureux de cultures urbaines.

Evidence, de son vrai nom Michael Perretta, né le 10 décembre 1976 à Venice, Los Angeles, est un rappeur, compositeur et producteur américain. Il est surtout connu pour le groupe Dilated Peoples, qu'il forme depuis 1992 avec DJ Babu et Rakaa Iriscience. Avant de se lancer dans le rap, Evidence fait ses premières armes dans le graff.

En 1992, il fonde le groupe Dilated Peoples avec Rakaa. En 1997, ils publient, au label ABB Records, le single Third Degree ainsi que les titres Confidence et Global Dynamics. Ils récoltent ainsi un succès local et underground. Un an plus tard, ils sont rejoints par le disc jockey Babu. Le groupe publie un total de quatre albums avant sa sépararation en 2006.

Le 19 mars 2007, Evidence publie son premier album solo, The Weatherman. Le titre fait référence au surnom que l'un de ses fans lui a attribué au début de sa carrière. L'album, initialement prévu pour 2001 et produit par Evidence, Jake One, The Alchemist, and Babu, entre autres, est classé 18e des Billboard Top Heatseekers et 42e des Top Independent Albums. L'album suit le 5 juin la même année, d'un deuxième intitulé Red Tape Instrumentals.











Evènement Facebook EVIDENCE

EVIDENCE à Quartier Libre le 24 novembre Evènement à Reims, à l'occasion de la venue du phénomène EVIDENCE, le BLOC & HAPPY FM vous offrent vos invitations pour la soirée  du 24 novembre. (En collaboration avec Live Nation France)Présentation : Le Phénomène EVIDENCE en concert au QUARTIER LIBRE à Reims Après trois albums solo et plusieurs avec les Dilated Peoples, Evidence s’est imposé comme l’une des pointures de la scène underground américaine. Aussi à l’aise en groupe que seul sur scène, le rappeur d’origine californienne sera en concert à la Bellevilloise le 1er juin prochain. À cette occasion, nous dressons le portrait de cet autodidacte amoureux de cultures urbaines.Evidence, de son vrai nom Michael Perretta, né le 10 décembre 1976 à Venice, Los Angeles, est un rappeur, compositeur et producteur américain. Il est surtout connu pour le groupe Dilated Peoples, qu'il forme depuis 1992 avec DJ Babu et Rakaa Iriscience. Avant de se lancer dans le rap, Evidence fait ses premières armes dans le graff.En 1992, il fonde le groupe Dilated Peoples avec Rakaa. En 1997, ils publient, au label ABB Records, le single Third Degree ainsi que les titres Confidence et Global Dynamics. Ils récoltent ainsi un succès local et underground. Un an plus tard, ils sont rejoints par le disc jockey Babu. Le groupe publie un total de quatre albums avant sa sépararation en 2006.Le 19 mars 2007, Evidence publie son premier album solo, The Weatherman. Le titre fait référence au surnom que l'un de ses fans lui a attribué au début de sa carrière. L'album, initialement prévu pour 2001 et produit par Evidence, Jake One, The Alchemist, and Babu, entre autres, est classé 18e des Billboard Top Heatseekers et 42e des Top Independent Albums. L'album suit le 5 juin la même année, d'un deuxième intitulé Red Tape Instrumentals.Evènement Facebook EVIDENCE
Fin du jeu le 21 novembre 2018

Gagne tes places pour MOHA LA SQUALE à La Cartonnerie

JEUDI 22 NOVEMBRE À 20H MOHA LA SQUALE à La Cartonnerie à Reims 

Les dernières dernières places à remporter en ce moment avec HAPPY FM 


Les gagnants seront directement contactés par mail 

Bonne Chance 


Infos artiste :  ATTENTION PHÉNOMÈNE ! Depuis maintenant quatre mois, tous les dimanches, un nom fait de plus en plus de bruit chez les auditeurs de rap. MOHA LA SQUALE publie chaque week-end sur sa page Facebook un clip d’un nouveau morceau. Et chaque semaine, l’engouement est un peu plus grand avec plus de 80 millions vues ! Moha crève l’écran avec ses expressions habitées et son charisme hors du commun. Un rap d’une sincérité totale, où il dévoile sa vie de façon brute, sans maquillage et sans artifice. Moha vient de la rue et rappe la rue et ses dangers, la rue qu’il connaît, la rue qu’il a arpentée depuis sa plus tendre enfance.








En partenariat avec :


JEUDI 22 NOVEMBRE À 20H MOHA LA SQUALE à La Cartonnerie à Reims Les dernières dernières places à remporter en ce moment avec HAPPY FM Les gagnants seront directement contactés par mail Bonne Chance Infos artiste : 

ATTENTION PHÉNOMÈNE !

Depuis maintenant quatre mois, tous les dimanches, un nom fait de plus en plus de bruit chez les auditeurs de rap. MOHA LA SQUALE publie chaque week-end sur sa page Facebook un clip d’un nouveau morceau. Et chaque semaine, l’engouement est un peu plus grand avec plus de 80 millions vues !

Moha crève l’écran avec ses expressions habitées et son charisme hors du commun. Un rap d’une sincérité totale, où il dévoile sa vie de façon brute, sans maquillage et sans artifice. Moha vient de la rue et rappe la rue et ses dangers, la rue qu’il connaît, la rue qu’il a arpentée depuis sa plus tendre enfance.En partenariat avec :

Fin du jeu le 16 novembre 2018

Gagne tes places pour VALD à La Cartonnerie

VALD en concert à LA CARTONNERIE 


L'interprète du désormais "DESACCORDE" sera en concert à la Cartonnereie à Reims ce mercredi 14 novembre 

Les dernières places pour ce concert qui affiche désormais complet sont à gagner en ce moment avec HAPPY FM 

Les gagnants seront contactés par mail 

Bonne chance 


Infos artiste : 

Vald commence à rapper à l'âge de 17 ans en découvrant sur internet Kery James.

En 2014, il sort son premier EP NQNT (Ni Queue Ni Tête) signé sur le label du rappeur Tunisiano. Puis il sort, en juin 2015, le clip de son morceau Bonjour, avec lequel il fait remarquer sa propension pour l'absurde et atteint rapidement le million de vues. Morceau qui apparaitra sur son deuxième EP NQNT 2 qui se classe 1er des ventes numériques hebdomadaires en France.
Le premier album de Vald, intitulé Agartha, est certifié platine, l’album s’écoule à plus de 100 000 exemplaires porté par les singles Ma meilleure amie et Vitrine feat Damso qui seront tous les deux certifiés single « OR ».

Vald est de retour avec un nouvel album « XEU » sorti le 2 février, lancé par le tube « Désaccordé » !

C’est ce nouvel opus, ainsi que tous ses désormais classiques, que Vald viendra présenter à La Cartonnerie le 14 novembre prochain.








En partenariat avec 



VALD en concert à LA CARTONNERIE L'interprète du désormais "DESACCORDE" sera en concert à la Cartonnereie à Reims ce mercredi 14 novembre Les dernières places pour ce concert qui affiche désormais complet sont à gagner en ce moment avec HAPPY FM Les gagnants seront contactés par mail Bonne chance Infos artiste : Vald commence à rapper à l'âge de 17 ans en découvrant sur internet Kery James.En 2014, il sort son premier EP NQNT (Ni Queue Ni Tête) signé sur le label du rappeur Tunisiano. Puis il sort, en juin 2015, le clip de son morceau Bonjour, avec lequel il fait remarquer sa propension pour l'absurde et atteint rapidement le million de vues. Morceau qui apparaitra sur son deuxième EP NQNT 2 qui se classe 1er des ventes numériques hebdomadaires en France.Le premier album de Vald, intitulé Agartha, est certifié platine, l’album s’écoule à plus de 100 000 exemplaires porté par les singles Ma meilleure amie et Vitrine feat Damso qui seront tous les deux certifiés single « OR ».Vald est de retour avec un nouvel album « XEU » sorti le 2 février, lancé par le tube « Désaccordé » !C’est ce nouvel opus, ainsi que tous ses désormais classiques, que Vald viendra présenter à La Cartonnerie le 14 novembre prochain.En partenariat avec 
Fin du jeu le 09 novembre 2018